Actualités

Guo Defu exposera à Paris pour la première fois.
« Flânerie à l’esprit de l’encre », exposition personnelle de Defu Guo, aura lieu entre 19 mai et 21 juillet 2017 au Galeries du diamant, 33 Rue du Mogador, 75009, Paris (Métro Trinité).


Cette exposition nous permet de découvrir les multiples facettes du talent de Defu Guo. Né la même année que la République Chinoise, baigné depuis l’enfance dans la culture et la sagesse orientale, il est un des grands représentants de l’art de l’encre et des valeurs traditionnelles de la philosophie chinoise. À travers ses œuvres, il nous emmène en voyage dans le temps, vers les mondes harmonieux des grands philosophes chinois où la nature vit en paix avec les hommes et où la beauté prend une dimension spirituelle.

Ses œuvres apportent plus que le simple plaisir de la contemplation. Par l’admiration de la vie et de la nature, M. Guo met en scène des choses simples du quotidien qu’il transforme en rêveries dans un univers zen, ayant ses propres codes artistiques et philosophiques.

Dans la série «Paysage», à travers les coups de pinceau de l’artiste, la montagne et l’eau se transfigurent en silences éternels et en mouvements perpétuels, en brumes et vapeurs, images de la sensibilité humaine, du rêve et de l’admiration de l’homme pour la nature.

Dans la série «Animaux», l’artiste se détache d’un réalisme naturaliste et s’oriente vers un domaine de l’imaginaire propre à un genre différent de l’art pictural chinois. Le peintre de la légèreté des nuages voit jaillir sur le papier de soie la puissance et l’élégance de chevaux majestueux. Le peintre des silences des montagnes bouleverse sa composition en mettant au centre de sa composition un fier coq, oiseau qui prend le monde à témoin de son chant et de sa joie.

Entre l’extrême clarté du papier de soie et la profonde obscurité de l’encre noire, entre la légèreté des traits du pinceau et la puissance des contrastes, entre les vides et les pleins dans la composition de ses toiles, l’artiste Defu Guo ne se contente pas de nous présenter son œuvre, mais il nous convie à flâner dans son esprit entre ruisseaux et nuages.